Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



  • Accueil
  • > 2010, 6ème édition le dimanche 30 mai

2010, 6ème édition le dimanche 30 mai

Les Dives buissonnières, festival de musique verte
Images
et bricolée des berges de la Dive, se déroule cette année

le 30 mai 2010 à Moncontour dans la Vienne.

Entrée libre au départ du Sentier des lavoirs (parc municipal de Moncontour)

Contact : 05 49 98 78 56 / reservationslaeta@live.fr

Toutes les infos de l’association Laeta sur  http://www.laeta.fr

 

 affichedfinitive72dpi01.jpg

Aux Dives Buissonnières, nous souhaitons donner à chacun le goût d’une écoute attentive de son environnement, l’envie de laisser libre court à son imagination et de redécouvrir ainsi les infinies possibilités de l’usage des choses et de la matière. Du glanage au recyclage il n’y a qu’un pas, et c’est souvent de la simplicité même que naît le plus pur des émerveillements !

Repas champêtre le dimanche 30 mai à partir de 12h

Apéro maison

Crudités

Cochon grillé / mogettes

Salade / fromage / tarte

15€ / enfants 8€ sur réservations (cartes) au 05 49 98 78 56

ou sur reservationslaeta@live.fr

PROGRAMMATION DE LA 6ème EDITION :

Lutherie potagère avec Champs sons d’bouchures

A partir de 10h et à partir de 14h45

lutheriepotagre.jpg

Tous les gamins de la campagne ont, un jour, essayé de produire des sons en puisant dans les ressources de leur environnement (sureau, lierre, paille, plumes…), les moindres « tut-tut ! », « pouet-pouet », « prout-prout », « coin-coin » étant déjà vécus comme des succès formidables.

Les créations de « Champs-Sons-d’Bouchures » ont dépassé ce stade du hasard et de l’approximatif. Ce sont de véritables instruments, éphémères parfois de par leur nature.

imgp0736.jpg


Le « grand enfant » qui les imagine et les réalise fait vivre en eux son attachement à la nature et la musique populaire, enrichissant sans cesse ses familles d’instruments, à la recherche de nouveaux sons.

imgp0794.jpg

Dispositif inespéré de conférence motorisée et pliable

La Ligue des Utopistes Non Alignés

17h45

afficheconfrencemotorise1.gif

Arrivée en trombe d’un complexe automobile affublé d’options très spéciales (voiturette sans permis et caravane extensible) truffé d’objets délirants, d’inventions farfelues, de mécanismes sonores inattendus, et de lutheries pour le moins imaginaires, le tout élaboré exclusivement à partir d’objets recyclés en tout genres.

confrencemotoriseetpliable1.jpg

C’est depuis ce vide-grenier lunaire et singulier, que deux personnages des plus énigmatiques conduisent une conférence poétique digne des réunions tuperware les plus réussies, doublée d’un concert étonnant, présentant nombre d’inventions incontournables dont la seule motivation semble être de rendre notre quotidien encore plus mystérieux qu’il ne l’est déjà…

instrumentariumconfrencemotorise.jpg

La musique ainsi produite, comme tombée du ciel, saura rendre grâce aux spectateurs qui auront collaboré aux démonstrations incertaines de ces deux comparses drôles et émouvants.

Laurent ROUSSEAU & Alain CADEILLAN : dodéklaxophone, ornithophone, monsieurtuyaudepoële, orgue primaire à clusters, Ppncaouïr, charentaises soniques … et autres inventions.

Exposition « Bricolage et musique, l’art des solutions »

Claude Ribouillault

Le vendredi 28 mai pour les scolaires de 9h à 12h et de 13h30 à 16h

Le samedi de 14h à 18h

Le dimanche à partir de 10h

stflour2.jpg


« Cette exposition rassemble des instruments de facture populaire dont le point commun est d’intégrer, dans leur fabrication, au moins un objet non musical. Ainsi se trouvent usurpés dérisoirement les titres de violons, mandolines, vielles… Gloire donc aux gamelles, manches à balai, allumettes, câbles de frein, pinces à linge, boîtes et tubes en tous genres… et à ceux qui en firent ou en font des vecteurs de musique, de rêve, de fantaisie !

coindexpomusiquesbricolesstflour2008.jpg

Alors… instruments bidons ? Certes non ! Mais plutôt entreprises de détournement, de métaphore, de pastiche, dont l’usage des « moyens du bord » signale la détresse de certaines situations (de guerre par ex.), l’humour/ironie vis à vis des modèles instrumentaux plus académiques, ou la simple et essentielle poésie.

Lorsque l’on n’est pas luthier, en fonction des circonstances, des envies, des nécessités, on peut être amené à se fabriquer soi-même son instrument. Les luthiers amateurs sont d’abord des autodidactes qui, pour apprendre et réaliser, utilisent des moyens détournés mais forcément efficaces, puisque la volonté de construire un instrument les oblige à trouver des solutions, des procédures, empruntées à des lectures, ou aux autres par observation, ou reconstitués empiriquement.

expobricolageetmusique.jpg

Les instruments à cordes, en ce domaine, sont exemplaires : qu’ils soient copiés avec plus ou moins de fidélité ou de réussite ; qu’ils soient reconstitués de mémoire, avec plus ou moins de perfection ou d’exagération ; qu’ils soient ironiquement détournés par l’usage d’objets à vocation différente… Ce qui est émouvant en eux, c’est la soif de musique dont ils témoignent, le besoin de transformer en réel « utilisable » un rêve relativement insensé… Je propose une centaine d’instruments à cordes de facture populaire, expressions de rêves d’enfants, d’aspirations musicales des périodes de loisirs, d’espoirs d’absolu et de paix des soldats, comme une alternative à la folie, notamment pour ceux de la Grande Guerre… « 

L’ exposition présente près de 80 instruments, avec des textes d’accompagnement simples, ainsi qu’une cinquantaine d’agrandissements photographiques de documents anciens et actuels, le tout dans un bain sonore anthologique.

Au centre, un tas d’objets disparates, décharge et nid d’idées, improbable divinité du tas d’ordures extraménagères :

La “Samaritaine”….

Et il s’y connaît sur ce thème Claude Ribouillault, il en a même écrit un livre, La musique au fusil, quand les soldats de la Grande Guerre jouaient dans les tranchées. Il lève le voile sur un aspect peu connu de cette guerre : la musique et principalement l’ingéniosité de ces hommes à se divertir, à créer de la musique et des instruments de musique…

clauderibouillault.jpg

L’expo sera animée le vendredi après-midi pour les scolaires le vendredi et le dimanche toute la journée.

Percusong

Christian Ville

16h15

lauzes.jpg

Un spectacle pour les plus jeunes et accessible aux plus grands !

Des champs accompagnés d’une féérie de matières sonore, un spectacle où tout objet est instrument,où tout son devient musique et toutes nos pensées chansons. Un univers sonore à géométrie variable, voyage plein de sourires et de surprises où un Pierrot lunaire riche d’expériences vous fait naviguer sur la corde, la pierre, la peau de tambour, le corps transformé en caisse de résonance. Pour les petits et grands qui ont gardé une âme d’enfants.

- Où vas-tu p’tit gars ?

- Je descends au bord de la rivière, par la voie romaine qui sonne comme un clocher… Au détour de la grotte, je rencontre ce « papy sorcier » qui transforme mes pas en rythmes, mes roseaux en cliquettes et mes paroles en chansons: Il m’a confié sa formule magique qui me permet désormais de voyager…

… de faire chanter les pierres…

… de faire vibrer l’air…

… sonner le fer…

… le bois…

… résonner les peaux…

… vibrer les cymbales.

Aussi aux Dives buissonnières :

Les balades botaniques de l’association Arbrissel

La librairie la Broche à foin de Loudun

L’office de tourisme de la Vallée de la Dive…

Pas de Commentaires à “2010, 6ème édition le dimanche 30 mai”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

SOMBRE SANCTUAIRE |
ORCHESTRE HOUCINE AGADIR |
robertlamitie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SoOoO GlOOmY {???}
| fan d'Asie / OST
| Blog musical du groupe pop ...